Nasredine, le fou qui était sage

Djeha-Hodja Nasreddin plantait un pommier dans son jardin quand le sultan vint à passer ; Il s’arrêta et dit à Djeha-Hodja Nasreddin, d’un ton moqueur :

– Voyons, Djeha-Hodja Nasreddin ! Pourquoi te donnes-tu tant de peine ? Tu ne mangeras jamais les fruits de ce pommier. Tu sais bien que tu mourras avant qu’il ne commence à produire des pommes.


Ce à quoi Djeha-Hodja Nasreddin répondit :

– Oh Sultan ! Nous mangeons les fruits des pommiers plantés par nos pères, et nos enfants mangeront les fruits des pommiers plantés par nous.


Cette réponse pleine de sagesse plut au sultan qui, en récompense, donna une pièce d’or à Djeha-Hodja Nasreddin.

– Oh Sultan ! , Dit Djeha-Hodja Nasreddin en empochant la pièce, voyez comme ce pommier a déjà donné des fruits.

Cette remarque fit rire le sultan, qui lui donna une autre pièce d’or.

– C’est de plus en plus extraordinaire, s’écria Djeha-Hodja Nasreddin. Voilà un pommier qui donne deux récoltes par an.

Le sultan se mit à rire aux éclats et donna une troisième pièce d’or à Djeha-Hodja Nasreddin.

sagesse,jardin